« Moissonner le brouillard » , tel était le nom  du projet qui a transformé la vie de plus de 400 personnes souffrant d’une dure corvée d’eau, à Sidi Ifni dans la région de Souss Massa Drâa, connue par son stress hydrique accru.

Au sommet de la montagne Boutmezguida à plus  de 1225 m d’altitude, un système de 40 filets s’expose à un dense brouillard et piège des gouttelettes d’eau qui sont ensuite traitées et mélangées à l’eau de forage pour être transportées via des canalisations enfin aux villages du contre-bas.

Ils-transforment-le-brouillard-en-eau-potable

Après 6 ans de recherche scientifique, l’ONG locale « Dar Si Hmad pour le Développement, l’Education et la Culture » à l’aide de  l’Agence du Bassin hydraulique SMD, l’Université de la Laguna aux Canaries, Munich Re Fundation, l’Ambassade de Finlande au Maroc, United States Agency for International Development Global Green Grants and Waterlines , Derhem Holding et la Promotion Nationale , ce système a pu être implanté pour desservir 5 villages, 2 écoles et une Mderssa de la commune rurale Tnin Amellou.

Ce projet est le premier de son genre en Afrique du Nord, profitant du brouillard dont dispose le Maroc comme résultat de la présence d’un anticyclone (les Açores), d’un courant maritime froid et de l’obstacle représenté par la montagne. Mais  la technique est née une vingtaine d’années avant au Chili, dans la Cordillère des Andes, région également très brumeuse, et réintroduite par l’ONG Fog Quest, dans plusieurs pays tel Guatemala, Pérou,Namibie, ..

Le principe du captage de brouillard est relativement simple:

Un filet spécialement tendu entre deux pôles  attrape les gouttelettes d’eau présentes dans le brouillard, qui traverse le filet grâce au vent qui le pousse. Il se condense, et tombe dans un contenant placé en dessous de l’unité. Goutte après goutte, la quantité d’eau devient conséquente

La période expérimentale du projet s’est étalée sur 5 ans, durant laquelle on a mesuré les quantités d’eau récoltées chaque jour, pour obtenir le deuxième meilleur résultat mondial après Oman avec 10,5 l/m2/jour.

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE