En 2020, au Sahara Marocain, Dakhla produira des fruits et des légumes, à partir de l’eau de mer dessalée.

Ceci sera concret avec un nouveau périmètre irrigué de 5.000 ha, qui envisage la création d’une valeur ajoutée annuelle de 500 MDH, et plus de 10.000 emplois permanents, consacrés surtout aux jeunes de la région.

La ressource en eau à mobiliser, sera l’eau de mer dessalée, par une station de dessalement de 10.000 m3/jour de capacité de production. La Direction de l’Irrigation et de l’Aménagement de l’Espace Agricole (DIAEA) du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, est en train d’étudier la possibilité de l’utilisation de l’énergie verte (probablement l’énergie éolienne).

Concernant l’investissement, il est estimé à 1,3 Mds DH, monté en partenariat public-privé (PPP). Le délégataire (30 ans) sera choisi en 2017, après un appel à manifestation d’intérêt (AMI) prévu en juin 2016.

L’étude du projet se déroulera en 2 phases:

  1. Etude de faisabilité et Définition des options stratégiques de la mise en oeuvre du PPP
  2. Assistance de l’administration pour le choix du partenaire, la conception, suivi, exploitation et maintenance.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE