La stratégie de la promotion de l’énergie éolienne lancée par le Maroc depuis 2009 visant la production de 2000 Mégawatt d’ici 2020 se concrétise.

Dans ce cadre, un projet éolien de 850 MW est mené par  l’Office National de l’Electricité et de l’Eau potable (ONEE)  et comprend la construction de 5 parcs : Midelt (150 MW), Tiskrad (300 MW), Tanger (100 MW), Boujdour (100 MW) et Essaouira (200 MW).

Ce dernier vient d’avoir l’autorisation pour la construction de 60 turbines sur une superficie de 2557 ha à Jbel Lahdid. Il sera géré par la Moroccan Agency of Solar Energy (MASEN) et l’ONEE.

Ce projet qui vise le remplacement de de l’équivalent de 158 103 tonnes de pétrole et la réduction de 475 200 tonnes de CO2 par an, coûtera 2.6 Milliards de Dirhams financé principalement  par la Banque Européenne d’Investissement à hauteur de 2 Milliards de Dirhams, le reste par la (KFW) Banque allemande de développement (130 Millions Euros), le  (BAD) Banque Africaine de Développement (31 millions Dollars et 40 Millions Euros) et l’Union Européenne (15 Millions Euros), en plus des contributions du Fonds Hassan II, la Société d’Investissements Énergétiques (SIE) et l’ONEE.

Le groupement retenu pour ce projet (NAREVA, Enel Green Power et Siemens Wind Power), sera chargé de la conception et construction du parc, ainsi que son exploitation.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE