L’agriculture demeure le premier pourvoyeur d’emplois du Maroc et donc elle est fortement corrélée à l’évolution de l’économie marocaine. En vue d’assurer un développement équitable et durable du secteur agricole, des investissements ont vu le jour afin de répondre aux objectifs des piliers du Plan Maroc Vert.

Récemment, 2,6 milliards de dirhams a été investi dans la réalisation d’environ 92 projets agricoles dans la région de Laâyoune-Sakia El-Hamra. Ces investissements ont été octroyés à 92 projets qui sont assignés à 2 piliers, en l’occurrence :

Le pilier I : 440 millions de dirhams ont été rétribués à 49 projets qui visent le développement d’une agriculture moderne à haute productivité, en particulier les légumes et les fruits, en collaboration avec le secteur privé ainsi qu’à poursuivre le développement de la filière de volaille de chair tout en prenant en considération l’expérience accumulée durant la période 2008-2015 du Plan Maroc vert.

Le pilier II : un budget de 1,4 milliard de dirhams a été alloué pour la réalisation de 33 projets afin de relancer  l’agriculture solidaire et soutenir les petits et moyens agriculteurs. Les projets du Pilier II comprennent la construction et l’équipement de 19 unités de valorisation dont 11 pour le lait, 7 seront dédiées pour les produits du terroir et une pour les viandes rouges, l’installation de 292 points d’eau pour abreuvement du bétail, ainsi que la mise en place de cercles d’irrigation sur une surface de 125 hectares dédiés à la production fourragère.  Les agriculteurs bénéficieront de 5.400 citernes souples. Ces projets concerneront aussi la construction de 1.230 kilomètres de voies rurales, la création de 8 marchés de bétail et l’achat de 56 camions citernes pour abreuvement du bétail.

En ce qui concerne l’aménagement du domaine agricole, 840 millions de dirhams seront investis dans 10 projets. En vue d’asseoir ces projets sur des bases consistantes, Cet axe de développement de l’agriculture dans la région va s’alimenter des conditions climatiques et pédologiques favorables au niveau de la région et mobiliser les ressources souterraines disponibles afin de valoriser l’eau à travers une culture irriguée moderne à valeur ajoutée.

Ces projets novateurs visent à atteindre un développement économique moyennant les ressources de la région et la promotion des investissements et lutter contre la pauvreté tout en créant des emplois au profit de la population locale et donc l’amélioration des revenus.

Réf: 1 2

 

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE