Ressources diversifiées mais très limitées. Cette équation caractéristique des zones arides et désertiques a poussé sa population depuis bien longtemps à développer des techniques et des manières d’exploitation pour pouvoir y vivre. Ce savoir-faire local hérité par les générations suivantes, n’a pas pu résister aux changements climatiques et aux besoins accrues de la population moderne traduites par des fortes pressions sur les ressources. C’est dans l’optique de préserver les ressources et le patrimoine humain des zones arides et désertiques, que l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS) a initié la Projet de Coordination et de Partage des Connaissance sur les Moyens de Subsistance et les Ecosystèmes Désertiques dans la région Moyen-Orient/Afrique du Nord (MENA-DELP).

Ce projet « Parapluie » soutient et coordonne entre les projets d’investissement nationaux relatifs aux développement durable des zones arides/désertiques de dans 5 pays : Le Maroc, L’Algérie, La Tunisie, L’Egypte et La Jordanie.

A hauteur de 1.000.000 $ US, financé par la Banque Mondiale et le Fonds pour l’Environnement Mondial et sur une durée de 4 ans (2013-2017), MENA-DELP était l’occasion de renforcement de la coordination et  partage des connaissances des différentes institutions et ONG partenaires des  pays membres, à travers l’établissement  d’un réseau inter-institutions, et le développement de systèmes de suivi des indicateurs globaux et spécifiques à chaque pays guidés par un comité de pilotage et unité de gestion. Il a aussi permis d’avoir une vision claire sur liens entre les écosystèmes et les moyens de subsistance, pour pouvoir entamer les prochaines étapes des stratégies du développement de ces écosystèmes.

Arrivé à terme, le MENA-DELP vient d’être clôturé par l’organisation d’un atelier final de diffusion des résultats du 20 au 22 Décembre 2017 au Caire. Les représentants des 5 pays ont exposé leurs projets, et ont pu, avec les ONG et les académiques, transféré leurs expériences et partagé leurs soucis et difficultés, et proposé des solutions pour pouvoir améliorer la région.

Atelier final des résultats (OSS)
Ouverture de l’atelier final de présentation des résultats du MENA-DELP. A droite M. Nabil Benkhatra (OSS), Dr. Abdallah Kassim Zaghloul (DRC Egypte), Dr.Safouate Elhaddad (Ministère de l’Agriculture Egypte) – Copyright OSS –

A noter que le MENA-DELP n’est qu’un avant-gout de la stratégie du développement des zones arides-désertiques, il sera suivi par d’autres projets, comme le Projet Oasis Résilientes, qui vise la restauration des biens et services écosystémiques des oasis du Circum-Saharien.

Petit aperçu sur les projets :

  • Maroc : Projet de l’Agriculture Solidaire Intégrée au Maroc (ASIMA) qui vise le renforcement de la mise en oeuvre des mesures de conservation des sols et de la biodiversité / Développement du Oasis Ferkla
  • Algérie : Groupe de Travail pour le Développement de la palmeraie Ouargla (GTDPO)
  • Tunisie :Projet de Gestion Durable des Ecosystèmes Oasiens en Tunisie (PGDEO) / Projet Ecotourisme et Conservation de la Biodiversité Désertique en Tunisie
  • Egypte : Animal Production In Salt Affected Lands in North Sinai
  • Jordanie : Badia Ecosystem And Livelihood Project.

Ces projets seront détaillées sur des articles très prochainement.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE