Le Département de l’Agriculture prévoit une production céréalière de 98,2 millions de quintaux, répartie entre le blé tendre (48,1 millions de quintaux), le blé dur (22,8 millions de quintaux) et l’orge (27,3 millions de quintaux) pour l’actuelle campagne agricole 2017-2018. Soit une augmentation de +3% de plus par rapport à la campagne dernière.

Bien que la superficie cultivée en céréales cette campagne est inférieur à la précédente ( 4,5 Millions d’Hectares contre 5.4 Millions en 2016/2017), le rendement moyen est estimé à 21,8 Qx/Ha, ce rendement spectaculaire est dû à l’abondance et la bonne répartition spatio-temporelle des précipitations, au recours à la mécanisation et à l’utilisation des intrants.

Cette récolte permettra au pays de couvrir ces besoins en matière, et de réduire les importations céréalières provenant essentiellement de la France, l’Ukraine et la Russie de plus de 23 %. En effet,  les droits d’importation sur les céréales seront augmentés en Mai, selon les  déclarations du Ministre de l’Agriculture, Aziz Akhannouch, en marge du Salon International de l’Agriculture de Meknès, sans préciser le montant de cette augmentation.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE